Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MERCREDI 3 OCTOBRE 2012
à 20 h salle COMEDIA (entrée libre)

 

L'équipe d'animation du Corum Saint Jean, propose dans le cadre des soirée cinéclub

une rencontre avec l’association « des Educateurs, voyageurs, passeurs de vie »

 

Projection du film AU PAYS DU COUCHANT LOINTAIN

Un échange aura lieu à l’issue de la projection du documentaire.

 AFFICHE film (724x1024)

 
Au pays du couchant lointain
Film documentaire réalisé par Isabelle Laval et Jean-Pascal Blache
de l'association
Educateurs, Voyageurs, Passeurs de vie
Prix du Public au festival du film d'action sociale de Nancy, Février 2010

 
« Le Sahara est la contrée du vide parfait, un non lieu par excellence. S'y rendre provoque une angoisse, de celle que génère toute destination vers l'inconnu. S'y confronter, c'est dépasser les apparences et accepter de perdre tous ses repères, d’en prendre plein les yeux. S’y retrouver, c’est ressentir sa propre fragilité et compter sur la solidarité, comme seul moyen de survivre. Mais, c’est aussi la possibilité de se chercher et peut-être de se trouver au travers de la rencontre avec l'autre. Une véritable épreuve initiatique en somme, autant physique que spirituelle bien décrite par ce court métrage qui a obtenu le prix du public au 18ème festival 2010 du film d'action sociale de Nancy. L’occasion de comprendre un peu mieux le travail qui s’élabore, au quotidien, entre des jeunes et des adultes vivant côte à côte la même prise de risque et la même déstabilisation. Des jeunes en souffrance et une équipe en crise : tels étaient les ingrédients de départ. Le choix a été fait d’emmener tout le monde.

La préparation a duré un an. Les jeunes sont partis avec des fantasmes plein la tête, imaginant un pays où le shit se fume, à chaque coin de rue. Le séjour au Maroc ne s’est pas déroulé d’une manière idyllique et linéaire. Vol d’un mendiant handicapé, insultes, filles se battant devant les hôtes du groupe, incapacité à se montrer respectueux … certains incidents ont rempli de honte les accompagnateurs, d’avoir ainsi à exporter les traumatismes d’une jeunesse déboussolée. Mais, entre le moment du départ et celui de l'arrivée, quelque chose a changé, même si les résultats ne sont pas immédiatement visibles. » (Jacques Trémintin, journaliste à Lien social)

 


Jusqu'au 5 Octobre... Traces de voyages

De plus, une exposition de photos prises lors de voyages organisés par l’association des Educateurs voyageurs est à savourer dans les espaces Blueberry (à la rencontre du peuple Sami en Mongolie), ainsi que dans la galerie et la salle du restaurant (Voyage au Maroc) du Corum Saint Jean, 17 rue Gaultier de Biauzat à Clermont-Ferrand.

L'association « Educateurs, Voyageurs, Passeurs de Vie » est née de la rencontre de quelques éducateurs spécialisés travaillant en institution et qui ont privilégié au cours d'actions ponctuelles le voyage comme outil éducatif majeur. Ces actions se sont déroulées soit dans le cadre de ce que l'on nomme communément des séjours de rupture, soit dans des voyages plus proches d'une idée de d'aventures, de partages, de découvertes et de rencontres. Le public concerné a toujours été composé d'adolescents présentant de grandes difficultés sur le plan social, familial et psychique.

Nous nous sommes rendus compte de l'importance de cette forme de nomadisme éducatif, de l'action positive qu'il exerçait sur ces jeunes. Nous avons donc décidé, en créant cette association, de fédérer ces expériences diverses pour aider à la reconnaissance de cette « éducation nomade », la promouvoir y compris dans le cadre parfois difficile de l'institution et de publier les récits de nos expériences sous différentes formes (films, livres, photos, expositions...).

L'exposition de photographies ramenées de plusieurs séjours, propose une rencontre avec différentes cultures, Berbère, Mongole et Sami, l'une des dernières cultures nomades d’Europe. Nous y montrons quelques aspects des moments que nous partageons avec les jeunes dans l'itinérance, l'alternance des paysages et des bivouacs , les rencontres avec nos hôtes de l'instant. Les photos exposées, dans la magie des couleurs, la complicité des regards, les tâches quotidiennes ou particulières accomplies et mises en valeur, témoignent de la force et la qualité de cette forme d'accompagnement pour ces jeunes. Ils semblent, dans ces instants, réellement remarcher dans la « voie de la beauté ».


 

Tag(s) : #Auvergne les BoNs PlaNs

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :