Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #poetextures bbt (1983-1988) tag

GRAFFITY ZZ

Publié le par bbt

LES MURS TERNES VEULENT PARLER, ECOUTEZ LES VIBRER, AU LIEU DE LES GRATTER; LISEZ, RIEZ AU LIEU DE DÉNONCER, FAITES DONC DES MURS POUR GRAFFITI ;-)) CELUI CI VEUT COURIR, AU FIL DES SURFACES LIBRES, QU'ELLES SOIENT LISSES, HAUTES QU' IMPORTE , PUISQU'ELLES VIBRENT.... de gravités...

Voir les commentaires

caR

Publié le par bbt

(jeu de MOIS â propos de tout et de rien) CAR ... Car est la réponse à toutes les questions que vous ne cessez de me poser. CAR ... Le mot est fluide, quoique quelque peu accrocheur en sa fin. Peut-être ... Parce Que pourrait alors S'y substituer ... Mais pourquoi? CAR ... En réponse à toutes les révolutions inachevées ... A peine pensées, si vite emballées. Mais ... Ah ! Non ! ne détournez pas ainsi le problème ! S'il vous plaît ! ... CAR a toute sa puissance durant vôtre acharnement aveugle. Et je n'ai plus rien à vous dire ... Qu'on se le dise ! Et ce ... Jusqu'à ce que vous ayez compris le sens de cette bafouille . Mais pourquoi ? ... Cela vous tracasse … Hein ??!! Vous ne vous l’avouez qu’avec bien des difficultés, Et bien… A vous de jouer, Car…

Voir les commentaires

Piano coktail ex-terminal

Publié le par bbt

Des sons, des lettres et des images, ponctuent le temps mort des données ; Des milliers de cerveaux réfléchissent avec rage, devant le génie piano qui est nôtre sage. Ses lettres sont des chiffres, ses notes sont synthétiques â Le génie nous dépasse avec sourire, fini les fleurs et la beauté car tout cela, pour lui, est le pire ! Mais un coup de vent malicieux, changea cette diabolique machine en un piano merveilleux, qui, avec une ex extrême rapidité, fit des cocktails et les plus beaux. Les sons devinrent alors couleurs, les lettres des odeurs, les pianotages devinrent un réel plaisir, celui de la machine transformé en Sourire.

Voir les commentaires

Bizarre Blues

Publié le par bbt

Je connaissais un mec «bizarre », qui,
à nos jeux ne prenait jamais part ;
Il était étourdi par la vie,
et de sa hauteur se trouvait trop petit .

 

Je reconnaissais un mec «bizarre», par son coup de blues,
coup de barre ; Non, non, non, c'était pas son assiette,
il était autre part que dans sa tête .

 

Il avait mal le mec «bizarre», se croyait taré,
ce qui en fait n'est pas rare; il se sentait hors du rail,
ce mec «bizarre», ça n’allait plus pour lui, c’était trop tard…

 

 

Le mec « bizarre »…

 

 

Le mec 'bizarre " ce mec qui avait la tare ... ...
De ne plus espérer la vie après le soir ... . . Ce soir !

 

Le mec « bizarre » ...

Voir les commentaires

Chacun sa merde

Publié le par BbT

Chacun sa merde... Le métro court, les gens se démangent la parano, Les yeux hagards, ils trépignent sur leur siège. Un clodo s 'éveille couché dans son duvet, les yeux brumeux Jours après jours au fil de ses ivresses alcooliques. "solférino" : Une vamp, un mouflet... Le monde tourne : des gens se déversent, se confondent et se perdent. La fille pose sa guitare, et s'amourache du fruit de ses entrailles avec d'ultimes précautions...et il fleurit le marmot... Le visage du nouveau né, se perd dans un corsage redondant Le visage du nouveau né se tourne vers le balcon de la vie, vous l’avez oublié très certainement .. Le monde tourne et pourtant tout ne va plus. Plus rien... un môme gît. Couvert de misères et de toutes les saletés du monde : Il gît parceque les gens l’ont jetés. Le monde tourne aussi bien sans lui... ces gens là, passent et l'oublient. Les yeux hagards pour rien au monde, ne se tâcheront ni ne s 'impliqueront chacun sa merde. . .

Voir les commentaires

Il déserte

Publié le par Bbt

SEUL ... Seul avec sa tête et ses pensées, Avec des idées vagabondées et amusés Etre seul sur une île déserte ... Seul à deux ? Impossible grâce â elle, Mer de sable et d'amour, Fleur épanouie, la nuit comme le jour, Mur de pain et de silence, Où bruits et sons n'ont plus aucuns sens, Baisers tendres et merveilleux, Donnés, reçus avec la joie d'être deux, Mots débordant de sensualités, Avec des vagues d'éternités ... Sur nôtre île déserte, Où tout n'est que fête . Toi et Moi, Nous, ENSEMBLE ... ENSEMBLE. ENSEMBLE

Voir les commentaires

Un corps

Publié le par Bbt

Un corps en effervescence, Plié sous un autre, (quelle résistance !),
Cria avec prudence. Son bonheur sans intermittences ;
Ici, ne jouent aucunes croyances, A part celle de l'amour partance,
En des rêves troublés par 1a chance, Où d'ailleurs n'existe pas la médisance,
Qui est si ailée, Malgré ce que l'on pense.

Un corps en transe, S'est envolé de France, Pour un velours immense,
Qui lui avait montré une danse ; Danseur quand on pense,
N'est pas chose rare, Et c'est ce qui le lance ...

Pourquoi faudrait il toujours vivre d'amour rance,
Alors qu'ailleurs la fleur bleue ne vous crie jamais sa souffrance...
je Pense, je Danse, j'ai d'la Chance !!!

festival aurillac 2004 elles sont excellentes

Voir les commentaires

Goutte de temps

Publié le par bbt

GOUTTE DE TEMPS Une goutte de temps perle, Au bout d'un feuillage violant, Graine à tout jamais fidèle, Au rythme de ce qui se passe, tu sais le temps ! Irrémédiablement, il s'écoule, A chaque goutte, bientôt c' est la ride, Pour "Monsieur‑vous‑tous‑sans‑exceptions ", Vous qui espérez l'immortalité ... Mais non n'attendez pas, Peut-être oubliez vous, Que vous n'êtes que de la foule, Un de ceux qui par dépit, va jouer le druide ... ? Triste consolation ... ... Goutte éclatée, qui fait varier le jour, Des ombres, des lumières et des lueurs, Qui ne peuvent qu'attendre leur tour, Au rythme de la vie et de ses humeurs ...

Voir les commentaires

Une envie de pleurer

Publié le par bbt

Je suis si bien en mon être Que tout n`est qu'électricité ; A l’aise comme jamais dans ma tête, Au point que plus rien ne me semble réalité Je furette dans la vie, Tel un papillon de nuit, aux mille couleurs, Découvrant des sentiments sans prix, grâce â toi ma petite sœur. Je suis si heureux, Que tout mon cœur vibre, et est en alerte , Vibre tranquille et s’émeut, A l’idée de ta perte. Alors, Jaillit de moi une envie de pleurer, De bien être qui, tellement m'envahit, Que je puis m’écrouler sans raisons, puis rire comme une furie . .Je suis si heureux, que pleurer c'est le pied, Décontracté car, la douleur et le désespoir, sont des sens évaporés, Pour un bon bout de temps ... Y'à qu'à voir !

Voir les commentaires

Gelée de big blues love story

Publié le par bbt

II pleut. Le ciel est gris. Je suis tout seul ... Jusqu'à demain. Je vais bouger. C'est vrai!? Mais tu ne seras pas là et tu vas me manquer. Encore !l... Il pleut; le ciel est gris : Je suis tout seul, c'est l'hiver... Jusqu'au prochain. Je suis sûr de t'aimer C'est vrai ...Mais tu n'es pas là et tu vas me manquer. Tu me marques encore!! II pleut, le ciel est gris : Je suis l'hiver... Non ! C'est vrai, c'est pas malin. Arrête ...,je sais que je vais neiger... Pour de vrai! Mais tu n'es pas le printemps, et moi je suis branque ... Tu me manques ! Il neige… Tout est blanc. Seules des traces de pas troublent l'infini velours du chemin. Je t'aime : Il neigé ! Faux ou vrai ? Tu n'es pas une question, ni un temps ou une planque ... NON !!! Tout est blanc . Ces traces sont les miennes : Je cours après une rencontre. Je t’aime toi, l'éclair odorant et coloré ... Mais qu'est‑ce qui m'arrive ?? Je ne sais pas si je rêve mais je t'aime ...

Voir les commentaires

Peac'n'dodo

Publié le par bbt

PEACE AND DODO Faites l'amour pas la guerre, La guerre sans amour, ou guerre pour l'amour, Guerre sans amour pour l'amour d'une cause. Faites l'amour avec amour, Pas la guerre avec amour, amour sans être pour, pour l'amour de la vie, sans guerres même à l'eau de rose. Faites l'amour au jour, Pas la guerre pour toujours, Paix en amour, pas la guerre en paix, pour l'amour de cette prose ! Faites l'amour sans frimes ni détours, pas la guerre des comptes et dialogues de sourds, Mais l'amour de la paix non retour, Intense et belle avec un "grand brin de cool", Pour l'amour des gens pas moroses. Faisons l'amour dans l'eau du coeur ... Faisons l'amour à la vie, mais pas celle de l'ennui : Pour toi je vis l'amour pour très longtemps et pour toujours, Pour la paix de la vie en amour, de toi je ferais une overdose. Peace and dodo ...

Voir les commentaires

Tout a 2 faces

Publié le par bbt

TOUT A DEUX FACES Soleil plein fouet. discours inutiles, petites choses tremblantes ... Feuille, Fer, Papier… La Vie, la Mort… Tout a deux faces. Alors pourquoi baver sur ''truc" ou "machin", du pur ou du rien ? Tout a deux faces, L'une cachée, rayonnante. L'autre, ombre coriace. Libre et apparente ... Tout a deux faces, La Lune étoilée, abords aux aguets, d'autres bien chiantes ... Feu, Air , Eau ... Le Bien, le Mal ... Tout a deux faces, Méfie toi, Tout a deux faces, L'une cachée, l'autre brillante, Le rien, le sien, à qui que croit prendre le solooooOOOHHHhh !! Brin d'air bleu fleur fanée à tout jamais finie ... Mais si ça se sait, Le bien, le mal, Le noir, le blanc, Tout a deux faces ... Tout a deux faces, Mais si ça se sait, Le blanc, le noir, Tout a deux faces … ... Alors arrêtez vas crasses ! Arrêtez j'en suis las ! Les unes et les autres toujours aussi basses, Même celles du chaud ou du froid, C'est pas vraiment beau ! Non,non.non, c'est pas vraiment beau, car... TOUT A DEUX FACES ! !

Voir les commentaires

AlUminiUm

Publié le par bbt

Elle s'en allait courant dans le vent, je ne pouvais plus la suivre, elle était loin, perdue dans le temps : ALUMINIUM Glace sans mirages, je ne pouvais plus la suivre, trop haute dans ce néant, aluminium volant au‑dessus des cages... Aluminium, le curriculum d'une illusion,.. Elle s'en allait courant dans le vent, aluminium, curriculum‑allusion ; Elle était loin dans ce temps‑là... Des images qui se perdent... Glace sans mirages, je ne pouvais plus te suivre, trop haute dans ce néant, perdue dans ce temps, l'alluminium‑curriculum‑impression... Des images qui se perdent…

Voir les commentaires

Pose pas ta tête sur le frein

Publié le par bbt

Le baladin était perdu dans le flot de ses pensées. II laissait aller le vent sur son corps dérivé. Berce‑toi dans le chant, champ de sons et de fleurs â rythmes, secret de cet univers ou rêve du baladin â l'envers. Chaleurs sans fin, rien à demain, laisse la route te prendre la main; pose pas ta tête sur le frein, sinon...stop! Ce souffle des notes, fait Vibrer les ordres du musico qui, perdu dans les chaleurs du « pot » ne voulait perdre espace si beau. Chaleurs sans fin, rien à demain.. laisse le son te prendre la main, mais pose pas ta tête sur le frein !!!

Voir les commentaires

Une 2 larmes

Publié le par bbt

Une fleur s’épanouit, Un bébé sourit. Deux larmes finirent leur douce carrière dans la Marne, Pendant que je rêvasse, Au moyen de retrouver tes traces, Petite fleur rose, Qui avait l’air si morose… Alors, que le vent embrassait et léchait ta beauté, Qui charmait les temps de vérité, Où deux larmes, Finissent leur douce carrière dans la Marne… Pendant que je rêvasse, Et recherche ses traces, Mon cœur battant craque, A la vue de ces fantasques petites larmes, Qui jadis avaient finis leur douce carrière dans la Marne, Et qui aujourd’hui renaissent auprès, Auprès d’un lit d’une chambrée, peu amusante il est vrai… Alors que ta beauté couleur de craie, Ne pouvait arrêter ces larmes, Qui en attendaient d’autres, D’autres larmes…

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>